Mi Reserva

Visitez Romans sur Isère

Romans-sur-Isère (en occitan Rumans1 d'Isèra, en ancien occitan Romans) est une commune située dans le département de la Drôme en région Rhône-Alpes, dans le sud-est de la France.

Romans-sur-Isère est un chef-lieu de canton situé sur la rive droite de l'Isère à 20 km au nord-est de Valence (la capitale de la Drôme). Avec la ville voisine de Bourg-de-Péage, établie de l'autre côté de la rivière, elle forme une agglomération d'une cinquantaine de milliers d'habitants (Romanais2 et Péageois).

Géographie

Romans se situe à une vingtaine de kilomètres du massif du Vercors. L'autoroute A49 Romans-Voreppe (Grenoble), prolongée par la D 532 passe à proximité et permet de rejoindre aisément Valence(à 20 km), la Gare De Valence TGV11 km), Grenoble (à 75 km) et l'autoroute du Soleil (A7) à 15 km à l'ouest (à Tain-l'Hermitage).

Situées dans le sud-est de la France, dans la moyenne vallée du Rhône, Romans et sa ville sœur Bourg-de-péage sont le centre d'une région d'environ 50 000 habitants, limitée au sud et à l'ouest par la domination de la région valentinoise (140 000 habitants), s'étendant au nord sur les collines du Bas-Dauphiné et englobant à l'est le rebord du Vercors.

Romans est placée sur la grande voie de passage que la nature a ouverte entre les Alpes et le Massif central. Mais à la différence des autres villes de la Vallée du Rhone comme Valence ou Avignon, Romans ne se situe pas au bord du Rones, mais sur un de ses grands affluents, l'Isère, une rivière difficilement franchissable aux abords de son confluent avec le Rhône.

Aussi la route rhodanienne, longtemps, emprunta plus en amont le gué de Romans et probablement dès le XIe siècle un pont près de la collégiale Saint-Barnard. Romans bénéficia aussi du débouché de la vallée de l'Isère vers la mer Méditerranée.

Le site primitif de Romans offre bien des atouts : la « molasse » de son sous-sol, un grès tendre, fournissait la pierre ; son exposition protégeait du vent du nord tout en donnant le meilleur ensoleillement dans un climat présentant déjà des caractères méditerranéens. Des sources abondantes procuraient l'eau potable, le vent la force motrice aux moulins à grains ou à huile qui favorisèrent, dès le Moyen Âge, l'industrie du drap et la tannerie.

Émergence de l’industrie de la chaussure

Après 1850, l’économie et la société romanaises subissent leur mutation majeure avec le développement de l’industrie de la chaussure pour laquelle travaillent, en 1914, 5 000 ouvriers et ouvrières, à l’origine d’un mouvement syndical puissant.

Dès la fin du XIXe siècle, Joseph Fénestrier impose la première marque de chaussure, « UNIC ». La ville change : sa population atteint 10 000 habitants, les remparts sont démolis, les quais construits, le chemin de fer attire de nombreux ateliers de chaussures. À l’est, le long de l’avenue Gambetta, s’édifient la caserne Bon, le collège, des demeures louées aux officiers.

Après la Première Guerre mondiale, la commune prend le nom de Romans-sur-Isère5. Dans les années 1920, le maire socialiste Jules Nadi fait construire, à proximité de la route de Grenoble, une cité-jardin à vocation sociale.

L’industrie de la chaussure bénéficie alors d’une certaine prospérité, la population compte 17 000 habitants ; la poussée urbaine s’exerce vers le nord, au-delà de la voie ferrée. L’église Notre-Dame-de-Lourdes est construite en 1937, dans le style « gothique moderne ».

Économie

Romans a longtemps concentré beaucoup d'industrie de la chaussure de luxe mais le secteur est en fort déclin depuis la fin des années 1980. La région de Romans a vécu le lundi 29 août 2005, une journée noire avec l'annonce coup sur coup de la liquidation judiciaire de Stephane Kélian Production et du dépôt de bilan de Charles Jourdan. Cette région, qui avait déjà vu fondre les effectifs des fabricants de chaussure, passant de 1.443 personnes en 2000 à 784 en juin 2005, va encore perdre les 143 salariés de Stephane Kélian Production, tandis que le dépôt de bilan du groupe Charles Jourdan le 22 août menaçait 432 emplois. Les deux entreprises ont été rachetées en 2007 et 2008 par le groupe Royer, qui a délocalisé la production. Il ne reste donc plus, dans la "capitale" de la chaussure de luxe, que les marques Robert Clergerie et Joseph Fenestrier de la société Romanaise de la chaussure, qui maintient dans la région des activités de création, de montage et de commercialisation.

L'usine Franco-Belge de Fabrication du Combustible (filiale 100 % Areva NP) est implantée dans la commune. Elle fabrique du combustible nucléaire pour des centrales de production d'électricité et des réacteurs de recherche. Le 18 juillet 2008, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé qu'à la suite d'une rupture de canalisation des rejets d'effluents radioactifs ont eu lieu. La filiale d'Areva, a affirmé que « l'incident est circonscrit à l'endroit de la rupture de la canalisation et reste donc limité au site ». Evangelia Petit, porte-parole de l'ASN, a déclaré « Les premières analyses montrent qu'il n'y a pas du tout d'impact sur l'environnement, car les quantités d'uranium sont très faibles, de l'ordre de quelques centaines de grammes ». L'incident a été classé n°1 sur l'échelle INES.

 
Desplácese hacia arriba

Esta página web es editada por Maison d'Hôtes Le 6 Bis, Dominique DONADI, 6 Rue Victor BOIRON, Romans sur Isère, Drôme, 26100, Francia. Utilizamos cookies para asegurarnos de que tenga la mejor experiencia y cualquier información personal compartida durante su visita esté protegida por nuestra política de privacidad

Nuestra página web fue creada y está alojada por eviivo sociedad limitada, 154 Pentonville Road, Londres, N1 9JE, Reino Unido. Registro: 05002392 Número de Impuesto / IVA: 877374571 . eviivo no tiene responsabilidad por el contenido que se muestra en esta página web, y opera la página web en nuestro nombre bajo la siguiente política de privacidad

Al utilizar está página web, usted acepta nuestro uso de cookies y los términos de nuestra política de privacidad